consultation medicale

Reconnaître et soigner une hernie discale

Le mal de dos est un vrai fléau, et touche une grande partie de la population. Les causes du mal de dos peuvent être nombreuses : surmenage, mauvaises positions, port de charges lourdes, pratique intensive d’un sport, emploi physique… Les vertèbres et les disques invertébraux peuvent subir des dommages importants qui causent ces douleurs. Lorsqu’un disque intervertébral a subi un choc trop important, il peut se fissurer et cela peut provoquer une hernie discale. Voici ce qu’il faut savoir sur cette maladie du dos, ses causes, ses symptômes et les traitements possibles.

Qu’est-ce que la hernie discale ?

La hernie discale est une maladie du dos. Cette dernière résulte d’un déplacement d’un des disques intervertébraux. Ces disques sont placés entre chacune de nos 24 vertèbres. Chaque disque est constitué de deux parties, une partie spongieuse et une partie plus cartilagineuse. Ces disques ont un rôle très important car ils servent d’amortisseurs entre les vertèbres. Mais les disques peuvent s’user, se fissurer et sortir de leur cavité habituelle. Le débordement d’un disque à l’extérieur de la colonne vertébrale peut comprimer la moelle épinière ou les racines nerveuses. Cette pression exercée en dehors de la loge d’origine est, ce qu’on appelle, la hernie discale. Dans la majorité des cas, ce sont les disques lombaires qui sont concernés, c’est pourquoi on parle alors de hernie discale lombaire.

Quelles sont les causes de la hernie discale ?

De nombreuses personnes sont touchées par la hernie discale. En effet, plus courante que l’on ne le pense, cette dernière peut survenir pour différentes causes.

Tout d’abord, il faut savoir que les hommes sont souvent plus touchés que les femmes, notamment entre 30 et 50 ans. En vieillissant, il y a également plus de risques de subir une hernie discale. Pourquoi ? Car avec l’âge, les disques se fragilisent et se déshydratent.

Parmi les autres causes, on retrouve principalement le port de charges lourdes, notamment en milieu professionnel. Cela peut aussi être dû à un surpoids, car le dos et la colonne vertébrale sont alors davantage sollicités. La grossesse peut aussi provoquer une hernie discale, car là aussi, les tensions sur la colonne vertébrale sont plus importantes.

La hernie discale peut aussi être causée par un mouvement violent et brutal, lors de la pratique d’un sport par exemple.

Enfin, les membres d’une même famille peuvent aussi avoir des prédispositions héréditaires. La colonne vertébrale, peut, dans certains cas, être touchée par des anomalies génétiques.

Quels sont les symptômes de la hernie discale ?

La hernie discale peut provoquer de vives douleurs chez un patient, et être totalement asymptomatique chez un autre. En effet, les manifestations de la hernie discale peuvent être assez disparates, d’un individu à un autre.

Cependant, pour ceux qui souffrent d’une hernie discale, les maux se traduisent souvent par une forte douleur dans le bas du dos, dans la région lombaire. Cette douleur initiale est souvent très vive, et à tendance à s’intensifier au fil des jours.

Mais d’autres symptômes peuvent aussi accompagner cette douleur principale. Certaines personnes ont aussi des douleurs à la jambe, au pied, ou encore dans le genou. Cela peut aussi se traduire par des engourdissements ou des fourmillements, ou une sensation de faiblesse, dans ces différentes parties du corps.

La seule solution pour réduire la douleur, en attendant de pouvoir consulter un spécialiste, est de rester allongé.

Un autre symptôme peut aussi être observé, mais cela reste extrêmement rare. Il s’agit de l’incontinence urinaire ou anale. Il s’agit de la complication la plus grave. En effet, il peut alors être question du syndrome de la queue de cheval. Dans ce cas, il faut consulter un spécialiste au plus vite.

Comment traiter une hernie discale ?

Généralement, la hernie discale disparaît d’elle-même, si on suit le traitement médicamenteux prescrit. Il faut également se reposer. Ces mesures permettent à la grande majorité des patients atteints d’une hernie discale d’être remis sur pied, en quelques semaines seulement.

Ainsi, votre médecin peut vous prescrire un traitement médicamenteux pour calmer la douleur et calmer l’inflammation : des anti-inflammatoires, des antalgiques et des décontractants musculaires. Dans ce cas, le repos est plus que conseillé pour vous remettre de votre hernie discale et des douleurs lombaires. Il faut aussi éviter toute activité physique.

Lorsque cette approche n’est pas suffisante pour éradiquer la hernie, il est possible de réaliser des injections épidurales de corticostéroïdes ou d’analgésiques. Cela peut permettre de guérir de la hernie, si le traitement médicamenteux classique a échoué.

Enfin, en dernier lieu, une opération chirurgicale peut être nécessaire si les douleurs persistent ou si des symptômes plus graves apparaissent. Cette intervention n’a pas lieu d’être si les traitements cités précédemment ont fonctionné.

Enfin, lorsque le patient est rétabli, le médecin peut prescrire des séances de rééducation chez le kinésithérapeute. Cela permet de renforcer et de muscler le dos, et d’éviter une nouvelle hernie discale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *